Carnets de voyages

Lyon

Après une soirée autour de cette bouteille de vodka ayant bien joué son rôle de lubrifiant social, nous sommes allés nous coucher. Le lendemain matin nous avons quitté Kate que nous reverrons peut-être un jour à New York, qui sait ?

Centre Ville de L'viv

Puis nous avons découvert L’viv, centre du nationalisme ukrainien et bizarrement la ville qui nous a parue la moins ukrainienne. En effet, en s’y baladant nous avons plutôt eu l’impression de visiter une ville d’Europe centrale en Autriche ou en Pologne (les polonais revendiquent d’ailleurs cette ville) à cause de ses façades colorées aux styles variés et à ses nombreuses églises. Mais en montant au sommet du château haut qui donne une vue magnifique à 360°, nous avons pu voir au loin quelques buildings au style bien soviétique.

C’est d’ailleurs dans un de ces immeubles que nous avons retrouvé Vlodko, notre très sympathique hôte qui lui aussi est incroyablement hospitalier, au point de dormir par terre pour nous faire profiter de son lit ! Nous avons passé la soirée avec lui et Benjamin, un couchsurfer parisien qui se rendait en Moldavie. Nous sommes allés au « Kumpel », une brasserie locale, boire une bière délicieuse accompagnée de charcuterie ukrainienne (dont du salo et le délicieux bastruma).

L'viv : Marché aux livre

Le lendemain matin nous avons quitté notre hôte et avons achevé notre visite de L’viv en nous baladant dans les jolies rues et en chinant dans un marché aux livres en plain air où Natacha a trouvé un recueil de contes ukrainiens en anglais.

Nous avons ensuite repris la voiture en direction du poste frontière. Nous pensions que cela serait rapide, comme à l’aller, mais en tout nous sommes restés quatre heures et demi au poste frontière ! Et tout cela pour rien car il n’y a eu aucun contrôle particulier, à part un bref coup d’œil des douaniers sur notre passeport et dans le coffre. Nousqui avions peur de dépasser la limite d’alcool et n’avions pris qu’une bouteille de vodka chacun, nous aurions pu en prendre 10 sans soucis ! Passablement énervés par cette longue attente inutile, nous avons repris la route et sommes arrivés très en retard à notre rendez-vous suivant, à Żywiec où nous avons retrouvé Joanna et Gregory. Après un repas copieux durant lequel ils nous ont raconté leur tour du monde récent, nous nous sommes couchés, exténués.

 Mont Pilsko

Le lendemain matin, nous nous sommes réveillés dans ce charmant chalet de montagne appartenant aux parents de Gregory, puis nous nous sommes préparés pour une journée de randonnée. Nous nous sommes rendus jusqu’à la frontière entre la Pologne et la Slovaquie, puis nous avons emprunté un sentier longeant la frontière jusqu’au sommet du mont Pilsko, en Slovaquie. Nous avons admiré la forêt et les paysages, puis nous sommes redescendus par le versant polonais où se trouve une petite station de ski où nous avons trouvé un restaurant où manger avec Joanna et Gregory.

Nous sommes retournés chez nos hôtes prendre une douche et se reposer un peu. Le soir, un couple de très bons amis à eux est venu se joindre à nous. Nous avons passé une excellente soirée à manger un barbecue de viande marinée, à discuter, à chanter des chansons polonaises, françaises, anglaises ou russes et à jouer à quelques jeux de société.

Après une bonne nuit de sommeil, un petit déjeuner somptueux nous attendait. Nous avons profité de ce dernier repas en Pologne avant de dire au revoir et de reprendre la route pour Lyon en traversant Pologne, Allemagne et France. Nous sommes arrivés à 5h30 du matin et sommes tombés comme des masses dans notre lit douillet. Aujourd’hui nous nous remettons doucement de nos émotions avant de reprendre le travail demain (pour moi en tous cas).

Trajet du voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *