Carnets de voyages

Solotvyn – Солотвин – Солотвин

Après avoir posé nos affaires à l’auberge de jeunesse, nous avons fait un petit tour à pieds dans Tchernivtsi. Cette ville est vraiment très belle, et a posteriori nous aurions aimé y rester un peu plus. L’architecture est très loin du style soviétique mais se rapproche plutôt du classique austro-hongrois. De plus, tout est très propre et semble avoir été rénové récemment. Toutes les façades sont colorées vivement et le long de la rue piétonne principale se trouve une église d’un rose éclatant. Au bout de cette rue, nous avons trouvé un restaurant à l’autrichienne comme il y en a beaucoup dans cette rue et nous avons passé une petite soirée romantique à discuter et à boire de la vodka.

 Centre ville de Tchernivtsi

À notre retour à l’auberge, nous avons retrouvé nos voisins de chambrée qui se sont couchés en même temps que nous. Malheureusement, parmi eux se trouvaient un ou deux gros ronfleurs qui nous ont réveillé pendant la nuit.

Le lendemain matin, nous sommes partis dans l’espoir de gravir le mont Hoverla, point culminant de l’Ukraine. Mais la route fut beaucoup plus longue et tortueuse que prévu, en très mauvais état et un passage à niveau nous a bloqué un long moment. Sur le chemin nous avons vu une quantité incroyable de cigognes dans leur nid, ce fût notre petit bonheur du jour car arrivés en bas du mon Hoverla, on nous a expliqué que c’était fermé. Nous avons compris plus tard que les sentiers devaient être impraticables à cause de la pluie qui est tombée toute la journée.

Dans les Carpates ukrainiennes

Malgré tout, nous avons admiré les beaux paysages des Carpathes avant de retrouver Kate, notre couchsurfeuse américaine qui vit dans un petit village non loin d’Ivano-Frankivsk. Elle est là depuis un an avec le Peace Corps pour faire de l’éducation dans une école locale. Elle va rester encore un an mais connait déjà beaucoup de choses sur le pays. Elle nous accueille dans sa maison campagnarde où elle fait pousser ses légumes (plus à cause de la pression sociale de ses voisins que par intérêt).

 Sous la fontaine d'Ivano-Frankivsk

Après une nuit passée chez elle, elle nous a guidé jusqu’à Ivano-Frankivsk, ville moins intéressante que Tchernivtsi, mais plus que Khmelnitski. L’architecture rappelle un peu celle de Tchernivtsi, mais tout est décrépit. Nous avons fait un tour de la ville, vu la fontaine sous laquelle on peu passer, vu quelques sculptures du festival de ferronnerie et nous sommes arrêtés dans une boutique de souvenirs nationalistes d’Ukraine. Nous avons mangé quelques gaufres dans un lieu peu ukrainien (où il y avait même de la musique française) puis nous sommes rentrés chez elle avec une bouteille de vodka achetée au Silpo (supermarché) local.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *