Carnets de voyages

Odessa – Одеса – Одесса

Après une chaude nuit dans le petit appartement d’Olya, nous sommes allé dans la voisine Bakhtchissaraï. Ce fut une journée magnifique, le seul point négatif étant les gardiens de parking et rabatteurs de restaurants qui nous harcelaient.

Salon du palais de Khans

Le palais des Khans est un endroit splendide où l’on aurait presque envie de vivre, avec ses salons entourés de divans, avec parfois une fontaine centrale, on s’imagine parfaitement y fumer un narghilé et discuter autour d’un verre de thé ou se promener dans les jardins calmes et ombragés. Les harems du palais ont aussi été remeublés et des mannequins féminins habillés comme à l’époque des khans y ont été disposés, ce qui donne une bonne idée de la vie de l’époque.

Après un repas typiquement tatar, nous avons pris une marchroutka, un bus local. Nous nous sommes souvenus de la fois où nous en avons pris une à Yalta en revenant de la cascade. Cette-fois là, Constantin nous avait expliqué que pour payer, on confie l’argent à son voisin de devant en lui demande de faire suivre. Mais cette fois nous avons payé en montant.

 Tchoufout-Kalé

Ce minibus nous a emmené non loin du monastère troglodyte où nous avons observé une procession pieuse. Puis nous avons marché 3 kilomètres jusqu’à la forteresse de Tchoufout-Kalé. Ce site impressionnant est un complexe mélangeant caves troglodytes, bâtiments et murs de pierres, le tout parcouru par des rues taillées dans le roc. À lui tout seul, l’endroit vaut largement la longue marche en montée sous le soleil écrasant. Mais en plus de cela, certains endroits permettent d’admirer une vue époustouflante depuis le haut de la falaise vers les montagnes et vallées voisines.

De retour à Simferopol, nous avons passé une agréable soirée avec Olya à qui nous avons donné un peu de musique française. Nous avons chanté et joué, elle va essayer d’apprendre les paroles de « Bijou » de Thomas Fersen.

Ce matin, après une autre nuit chaude, nous avons pris la route pour Odessa. En chemin nous nous sommes arrêtés dans un restaurant dans le style château médiéval qui pourrait remporter la palme du kitsch autant pour l’intérieur que pour l’extérieur.

 Restaurant kitchissime

En traversant Odessa, nous avons commencé à observer et apprécier l’architecture très différente du style soviétique observé jusqu’à présent : façades variées et colorées. Là, nous nous reposons chez Natasha, notre hôte qui vit dans un grand et bel appartement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *