Carnets de voyages

Sofia – София

Enfin posé ! Après un interminable voyage, me voici enfin arrivé dans la capitale bulgare Le périple a commencé dès Lyon où j’ai eu peur qu’il n’y ait pas de bus pour l’aéroport car hier était l’avant dernier jour des Satobus avant leur remplacement par Rhône Express. J’ai pu prendre mon vol pour Vienne (Autriche) sans encombre et j’ai même pu admirer le coucher du soleil sur le lac Léman. Il me fallait bien ça pour me préparer aux 13 heures d’attente avant ma correspondance.

GPS de l’avion

L’aéroport international de Vienne m’a offert une nuit agitée et peu confortable sur les sièges du terminal. Je n’ai pas eu besoin de mettre mon réveil pour attraper mon vol. Austrian airlines m’a concocté un immonde repas à base de schwartz brot, mais j’ai été récompensé à mon arrivée : j’ai retrouvé Yves qui venait de Berlin et qui nous a réservé la chambre d’hôtel d’où j’écris.
Pour nous y rendre, nous avons du braver les chauffeurs de taxi insistants, prendre un vieux bus (mais pas cher) puis un vieux métro (mais avec des stations ultra-modernes) et marcher jusqu’à l’hôtel.

Petite rue de Sofia

Ma première impression ressemble à ce à quoi je m’attendais : des rues sales, des bâtiments décrépis mais non sans charme, bref une impression de pauvreté et de bordel (avec un système électrique hallucinant). Malgré cela, je me plaît. La chambre est confortable, propre et peu chère. Je profite de cette pause pour écouter Yves au ukulélé.

Yves au ukulele

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *