Carnets de voyages

Dublin – Baile Átha Cliath (3)

Hier, après une petite (grosse) sieste à l’auberge de jeunesse. Hier après-midi, nous sommes retournés au nord de la Liffey pour manger. Encore une fois, les prix qui y sont pratiqués sont presque deux fois inférieurs à ceux du quartier de Temple Bar. Nous sommes rentrés dans un pub dont la devanture ne paye pas de mine, mais nous avons été très surpris par l’intérieur. C’était immense et magnifique, avec un escalier en cuivre, plusieurs étages, des fauteuils confortables… et beaucoup moins de monde qu’à Temple Bar ! C’est d’ailleurs pour ça que nous y sommes retournés pour fêter dignement notre dernière belle soirée à Dublin. Nous avons changé plusieurs fois de bar. A chaque fois pour boire de la Guinness, mais aussi pour écouter une musique différente. Je me souviendrai longtemps de l’agilité et de la profondeur de ce joueur de flamenco (à Dublin!!!) génie de la guitare…

Dernier Whiskey à Temple Bar

Le départ de l’auberge de jeunesse ce soir était étrange, nous avons fait nos « adieux » à quelques connaissances faites durant ces trois jours. Ça donne envie de rester encore ! A part ça, aujourd’hui, nous n’avons pas fait grand chose : une heure passée au National Museum, sur la préhistoire et l’histoire Viking en Irlande. Il y avait de jolies pièces mais j’ai été un peu déçu car les informations était peu accessibles. J’ai été intrigué par la section des corps d’hommes préhistoriques retrouvés en bon état dans la tourbe. On dirait que ça conserve !

Après un énorme burger au Elephant & Castle, nous sommes allés au musée d’histoire naturelle. Très vieux et poussiéreux, mais franchement original et intéressant, car les animaux empaillés sont exposés en situation. Et c’est très agréable de connaître la faune d’Irlande. J’ai été impressionné par la taille gigantesque des bois des élans (au moins trois mètres d’envergure).

Elan gigantesque au musée de sciences naturelles de Dublin

Enfin, avant de rejoindre l’auberge de jeunesse, nous avons siesté dans le joli parc de Merion Square, quasi-vide…

Et maintenant, nous voilà à l’aéroport de Dublin après une heure de bus avec une colonie française qui nous a remémoré nos années collège et lycée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *