Carnets de voyages

Près de Corrofin – Cora finne

Brasserie Beamish à Cork

Hier matin, en sortant de l’auberge de jeunesse, nous sommes allés en ville dans le but de visiter la brasserie Beamish de Cork. Arrivés devant ce bâtiment un peu bizarre, ressemblant à une maison à colombages, nous nous sommes aperçus qu’il n’y avait pas de visites le samedi. J’avais mal regardé dans le guide… Du coup nous avons décidé de quitter la ville, d’autant plus qu’il ne nous restait que 7 jours avec la voiture.

Marché couvert à Cork

Avant de prendre la route, nous sommes allés rendre visite à Flavie qui travaille dans un fournil au dessus d’une boutique bio. Après avoir discuté et l’avoir remerciée, elle nous a donné du pain bio qui s’est avéré être très bon ! Nous avons fait quelques courses dans un marché couvert (fromage, jambon, tomates) où Nico a acheté un T-shirt rouge avec écrit « République populaire de Cork » en gaélique. Nous avons pris la route en direction de Killarney et nous avons mangé dans la voiture.

Clément et Vivien, avant d’entrer dans le parc de Killarney

Arrivés aux abords du parc national, nous nous sommes arrêtés pour une pause photos dans un lieu splendide. Caché dans l’herbe, il y avait un squelette de mouton. J’ai récupéré une corne. Nous nous sommes encore arrêtés plusieurs fois plus loin. Le plus bel arrêt était à un endroit où nous avions un panorama splendide sur le « Upper lake » du parc national de Killarney. Cet endroit était magnifique, des montagnes chauves et vertes qui surplombent un lac découpé au rasoir et constellé d’îles. Le jeu des nuages et du soleil faisait que parfois, une île au milieu du lac s’illuminait. J’ai fermé les yeux, respiré un grand coup et je me suis senti vivre. En rouvrant les yeux, j’ai presque lâché une larme tellement c’était beau.

Upper lake de Killarney

Nous avons continué vers Killarney, qui semble être très riche : que de belles et grandes maisons proprettes avec de grosses voitures garées devant. Vivien a comparé ça avec Megève… Nous avons fait quelques courses avant de partir en direction de Limerick. La route était bonne. En revanche, comme partout depuis le début du voyage, il y a beaucoup de cadavres d’animaux écrasés sur les routes : renards, corbeaux, corneilles…

Des moutons sur la route

Nous avons simplement traversé Limerick qui est une ville où il ne semble pas y avoir grand chose à voir. Comme partout, il y a des drapeaux du comté accrochés aux murs, aux façades et aux voitures. Les gens semblent très attachés à leur comté.

Les rayons de soleil percent les nuages dans le comté de Clare

Sur la carte, nous avons choisi un endroit entre Limerick et Galway pour planter la tente : pas très loin des Cliffs of Moher, à côté d’un lac (Inchiquin lough) et d’une jolie route. En y allant, nous avons vu des effets lumineux splendides dans le ciel : des rayons de soleil perçaient les nuages à plusieurs endroits et en étaient presque palpables. Nous avons croisé un troupeau de vaches sur la route, puis nous avons trouvé un endroit où camper : dans une sorte de ruine, pas très loin du lac, entourés de murs, avec de l’herbe, bref : parfait ! Nous avions juste un peu peur que le propriétaire vienne nous virer. Vivien avait particulièrement peur qu’il vienne avec des chiens. Je n’ai pas trop mal dormi mais Nico commence à avoir mal à la gorge.

Notre campement près de Corrofin

0 reflexions sur “Près de Corrofin – Cora finne

  1. Vraiment requis le nom?

    Bon ou mauvais français, c’est pas le plus important. Enfin, pour moi… J’ai presque l’impression d’être partis avec vous comme ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *